Bienvenue chez Medial Conseil

Vous avez maximisé votre 401(k) ? Où économiser ensuite

Question : Chris et Lena de Loveland : Nous avons ajusté notre budget cette année, nous allons donc tous les deux maximiser nos 401(k) et nos IRA. En supposant que nous ayons encore de l’argent à épargner, où devrait-il aller ?

UN: Tout d’abord, vous méritez une salve d’applaudissements ! En 2020, selon une enquête Vanguard, seuls 12 % des travailleurs ont atteint le maximum de leur 401(k). Vous devriez tous les deux être très fiers de vos efforts, d’autant plus que vous allez au-delà en maximisant également vos IRA.

Si vous avez plus d’argent à mettre de côté, assurez-vous d’abord que votre fonds d’urgence est suffisant pour couvrir trois à six mois de dépenses. (Vous ne savez jamais quand votre climatisation pourrait tomber en panne ou quand votre voiture pourrait avoir besoin de nouveaux freins !) Une fois que ce compte a été suffisamment approvisionné, envisagez un compte d’épargne santé (HSA) et/ou des comptes de placement imposables (comme un compte de courtage ).

Un HSA est un moyen fiscalement avantageux d’économiser pour les dépenses de santé futures, mais vous devez être inscrit à un plan de soins de santé qualifié à franchise élevée pour en utiliser un. Alors, gardez ce compromis à l’esprit : pour profiter de l’allégement fiscal, vous devrez payer des frais plus élevés. En ce qui concerne les comptes de placement imposables, il n’y a pas de limite de cotisation, de revenu ou d’âge. Ils peuvent être consultés à tout moment pour n’importe quelle raison. Pas de pénalités pour les retraits non plus. Et les gains détenus plus d’un an sont imposés à votre taux de gains en capital qui a toujours été plus favorable que les taux d’imposition ordinaires.

Le conseil d’Allworth est de continuer votre bon travail ! Si vous pouvez continuer à diversifier les types de comptes dans lesquels vous épargnez et investissez, vous bénéficierez d’une plus grande flexibilité financière à la retraite.

Vous avez maximisé votre 401(k) ?  Où économiser ensuite, Medial Conseil

Amy Wagner et Steve Sprovach, Allworth Advice

Q : GH et AH à Glendale : Notre petit-fils a des troubles du développement, il reçoit donc une aide gouvernementale. Mais nous nous demandons s’il existe un moyen de mettre de l’argent de côté pour son avenir sans nuire à son aide ?

UN: L’une de vos meilleures options est ce qu’on appelle un compte ABLE. Il s’agit d’un véhicule d’épargne fiscalement avantageux spécifiquement pour les personnes handicapées (et leurs familles). Et si vous n’en avez pas entendu parler, nous ne serions pas surpris – il vient d’exister en 2014 lorsque le Congrès s’est rendu compte que même si les personnes handicapées pouvaient compter sur l’aide gouvernementale qui nécessite des tests de ressources (comme Medicaid et/ou Supplemental revenu de sécurité), ils méritaient toujours un moyen d’épargner pour l’avenir sans compromettant ces avantages.

N’importe qui peut apporter des contributions au compte ABLE d’un individu, et les distributions sont exonérées d’impôt si elles sont utilisées pour des dépenses qualifiées liées au handicap, telles que le logement, le transport ou l’éducation. La limite de contribution totale annuelle actuelle au compte est de 16 000 $ pour toutes les parties qui contribuent. (Il existe également des limites de compte à vie qui varient selon l’état.)

Chaque état a sa propre version d’un compte ABLE : dans votre cas, celui de l’Ohio est appelé un compte « STABLE » (il porte le même nom dans le Kentucky et dans l’Indiana, c’est un compte « INvestABLE »). Et comme pour 529 plans d’épargne-études, certains États vous permettent de vous inscrire à un compte ABLE même sans résidence. Nous vous recommandons de consulter le site Web du Centre de ressources national ABLE afin de pouvoir comparer les programmes des États plus en détail.

Voici le conseil d’Allworth : en plus d’envisager un compte ABLE, vous (ou les parents de votre petit-fils) ne devez pas négliger les avantages potentiels de l’établissement d’une fiducie pour les besoins spéciaux (SNT). Utilisés ensemble, ces outils de planification devraient aider à mieux sécuriser l’avenir financier de votre petit-fils. Nous vous recommandons vivement d’avoir d’autres discussions avec un conseiller financier fiduciaire et/ou un avocat ayant des besoins spéciaux.

Chaque semaine, Amy Wagner et Steve Sprovach d’Allworth Financial répondent à vos questions. Si vous, un ami ou un membre de votre famille avez un problème d’argent ou un problème, n’hésitez pas à envoyer ces questions à yourmoney@enquirer.com.

Les réponses sont fournies à titre informatif uniquement et les personnes doivent déterminer si les recommandations générales contenues dans ces réponses conviennent à leur situation particulière en fonction de leurs objectifs d’investissement, de leur situation financière et de leurs besoins. Dans la mesure où un lecteur a des questions concernant l’applicabilité de toute question spécifique discutée ci-dessus à sa situation individuelle, il est encouragé à consulter le conseiller professionnel de son choix, y compris un conseiller fiscal et/ou un avocat. . Services de planification de la retraite offerts par Allworth Financial, un conseiller en placement inscrit auprès de la SEC. Titres offerts par AW Securities, un courtier/négociant enregistré, membre FINRA/SIPC. Visitez allworthfinancial.com/?c3=allworth-advice ou appelez le (513) 469-7500.

Cet article a paru à l’origine sur Cincinnati Enquirer : Vous avez maximisé votre 401(k) ? Où économiser ensuite

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Medial Conseil
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens
Compare items
  • Total (0)
Compare
0